Rapport Charvet : L'orientation est réorganisée

La loi Avenir professionnel a décidé que désormais les Conseils régionaux deviendraient des acteurs majeurs dans l'orientation des jeunes. Le rapport Charvet, très attendu depuis des mois, en précise maintenant les modalités. L'orientation n'est plus l'affaire du seul système éducatif. A travers les conseils régionaux, c'est la société tout entière qui est impliquée, ce qui est juste puisque l'avenir des jeunes, c’est aussi l’avenir du pays. 

L'orientation ne doit plus être seulement une gestion des flux d'élèves selon les places disponibles. Il s'agit désormais de gérer au mieux les projets individuels qui doivent précéder le choix de la formation. Et puisqu’il s’agit de faire acquérir une compétence, celle de choisir, la responsabilité en revient logiquement aux pédagogues, c’est-dire aux enseignants et plus précisément aux professeurs principaux qui connaissent le mieux les élèves. 

Cette réforme dessine une nouvelle répartition des tâches non seulement entre les personnels de l'éducation, mais entre le système éducatif et le monde extérieur.

Accéder au rapport Charvet